Urgence ligne Paris Orléans Limoges Toulouse

Communiqué : l'avancée du dossier POLT - avril 2014

Communiqué – avril 2014

 

L’association reçue au ministère en mars dernier par le directeur de cabinet.

 

Une délégation de l’association « Urgence Ligne POLT » a rencontré récemment le directeur de cabinet du ministre des transports Monsieur KESLER et quatre de ses collaborateurs.

Ci-contre les quatre points abordés lors de cette rencontre.

 

1- Le directeur de cabinet nous a confirmé qu’1 milliard d’euros sur 10 ans seraient bien engagés pour la remise à niveau de la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse et que cette somme n’est pas conditionnée par la collecte de l’écotaxe.

Un gain de temps, par rapport à aujourd’hui, sera bien au rendez-vous dans la mesure où les ralentissements actuels seraient supprimés ainsi que plusieurs passages à niveau.

2- Concernant les CPER (contrats de plan Etat-Région), le gouvernement souhaite qu’ils contribuent, pour les 4 Régions concernées, à la modernisation de la ligne à savoir disposer de fonctionnalités supplémentaires en terme d’infrastructure permettant un gain de temps et un meilleur confort pour les usagers. Pour le gouvernement les CPER devraient servir à optimiser la modernisation de l’axe POLT.

 

3- Concernant la mise en place d’un comité de pilotage pour la modernisation de la ligne. Il a été confirmé, comme cela avait été indiqué aux parlementaires, qu’il serait crée en septembre prochain et coordonné par un préfet.

 

Nous avons émis le souhait qu’outre l’Etat, SNCF et RFF, des élus (parlementaires et collectivités) ainsi que des associations comme la notre notamment puissent y participer. Ce souhait a reçu un accueil favorable. Le premier travail de comité de pilotage sera de se pencher sur la question du matériel roulant, c’est un engagement du directeur de cabinet du Ministre. Cette question reste délicate car complexe avec une appréciation qui semble différente entre la SNCF et le gouvernement, en particulier sur l’utilisation de rames TGV. Sachant que par ailleurs un matériel neuf n’existe pas à ce jour, du moins en France, pour satisfaire à la spécificité des 4 lignes TET classées prioritaires par le rapport « Mobilité 21 » et repris par le gouvernement.

 

Nous avons réaffirmé notre opposition totale à un statu quo reposant uniquement sur une rénovation des rames Téoz actuelles dont la durée de vie est estimée à 10 ans.

 

Il y a un désormais urgence à donner un signe aux usagers que le gouvernement a pleinement pris en compte l’objectif qu’il s’est lui même fixé d’accorder la priorité aux lignes classiques et parmi ces lignes les 4 lignes TET dont POLT.

 

Nous retenons l’idée que dès septembre 2014 le comité de pilotage qui va être constitué aura à se pencher en urgence sur : ou le choix de rames TGV ou la définition d’un appel d’offre correspondant vraiment aux caractéristiques de la ligne POLT à savoir, une ligne à caractère national de 712 km à traiter dans l’intégralité de Paris à Toulouse, sans tronçonnage « régionalisé ».

 

Il est clair que la prise en compte de la ligne POLT par le gouvernement est une réalité, que des avancées ont été faites mais leur mise en œuvre et en particulier pour les matériels roulants, reste trop lente au regard même de la priorité affirmée du gouvernement pour la ligne POLT.

 

4- Nous avons émis le souhait que notre association fasse partie du comité de pilotage de la ligne dans le but d’y apporter notre expertise résumée dans le mémorandum que nous avons élaboré. De plus, l’avis de nos adhérents qui sont particulièrement représentatifs des territoires traversés par POLT et des habitants qui y vivent permettrait ce travail « partagé » que souhaite la commission « Mobilité 21 ».

 

Nous sommes heureux de constater que le fait que nous soyons reçus au ministère par le directeur de cabinet du Ministre est une marque évidente de reconnaissance à l’égard de notre association et de ses actions.

 

Mais nous sommes conscients que le travail à accomplir est important. Notre détermination à faire avancer la modernisation de l’axe POLT est totale. Nous serons à la fois constructifs et vigilants.

Mis à jour (Jeudi, 10 Avril 2014 12:44)

 

POLT : Le ministre des transports s'engage !


Ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse : le ministre s’engage

 

Ce mardi 28 janvier, les parlementaires de la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse ont été reçus à leur demande par M. Frédéric CUVILLIER, ministre des Transports pour évoquer la modernisation de la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse.

 

Tous membres de notre association « Urgence Ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse », ils ont été les porteurs de nos propositions.

 

Sur deux points l’avancée est importante :

 

1-     sur les infrastructures puisque le ministre, avec 1 milliard d’euros en dix ans, annonce le doublement des crédits pour rénover et moderniser la ligne. Ce milliard pourrait être complété par des travaux inscrits par les quatre Régions concernées dans le cadre des futurs contrats de plan Etat-Région. A nous d’être vigilants pour qu’il en soit ainsi.

2-     Suite à nos demandes répétées d’élaborer un schéma directeur sur l’ensemble de la ligne et la mise en place d’un Comité de Pilotage, le ministre a accepté cette proposition, probablement en septembre, et qui devrait comprendre tous les acteurs concernés par le développement de POLT. Ce comité de pilotage travaillerait à la fois sur l’infrastructure, le matériel roulant et les dessertes.

 

Il est clair que sur deux de nos grandes propositions nous avons été entendus et je tiens à remercier les parlementaires d’avoir obtenu une avancée très nette sur ces deux points.

 

La question du matériel roulant reste pourtant difficile. Entre trois propositions le gouvernement n’a pas encore tranché et notre proposition de rames TGV rénovées dès 2015 sur l’axe POLT, se heurte à une divergence entre la SNCF et le gouvernement. Nous réaffirmons la nécessité de trouver un compromis, c’est le sens des courriers que nous avons déjà adressés au ministre et au président de la SNCF.

 

La solution d’un matériel neuf n’est pas acceptable en l’état dans la mesure où sa mise en service ne se ferait pas avant huit ans et que le matériel envisagé ne convient pas à une ligne de 712 km, ce que le ministre a partagé. Il a également confirmé le statut national de la ligne POLT.

 

Il est donc urgent de faire le choix judicieux marquant le premier signe concret d’intérêt pour POLT en mettant en service des rames TGV rénovées dès 2015.

 

Par ailleurs, la question des dessertes n’a fait l’objet d’aucune remise en cause. Le ministre a précisé que l’exploitation de la ligne était à l’équilibre financier. Cela justifie pleinement les efforts supplémentaires à effectuer pour la modernisation de cette ligne qui possède un réel potentiel de développement.

 

Après le rapport « Mobilité 21 », après le malheureux accident de Brétigny en juillet dernier, la mobilisation des associations, élus, forces économiques, syndicats de toute la ligne, après l’exceptionnel succès des assises du ferroviaire en Limousin le 25 janvier dernier, la voix de celles et ceux qui se battent pour la modernisation de cette ligne classique est entendue.

 

Notre responsabilité aujourd’hui est de rester vigilants pour que les engagements soient tenus et que les questions en suspens, dont celle du matériel roulant, soient réglées rapidement.

 

Après les parlementaires, le ministère nous indique que notre association sera reçue en mars prochain par le directeur de cabinet du Ministre pour suivre l’évolution de l’ensemble de ces questions.

Mis à jour (Vendredi, 31 Janvier 2014 11:08)

 

Le Ministre des transports répond à l'association Urgence Ligne POLT

reponse_min._p1

p2_

Mis à jour (Samedi, 14 Décembre 2013 11:33)

 

Déclaration du Conseil d’Administration : Nous voulons des actes !

La Souterraine, le samedi 23 novembre 2013

 

NOUS VOULONS DES ACTES

 

Notre association avait salué comme il se doit les conclusions du rapport Duron et la déclaration du Premier Ministre « d’accorder la priorité à la modernisation du réseau ferroviaire existant » et en premier lieu aux trains d’équilibre du territoire (TET). Quatre grandes lignes ayant été citées comme prioritaires dont la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (POLT).

 

Depuis ces annonces, en juin et en juillet 2013, nous n’avons eu de cesse de travailler pour que des actes traduisent la volonté politique exprimée. C’est ainsi que nous avons demandé, que de façon urgente, soit mis en place un comité de pilotage afin que soit défini, selon l’expression du rapport Duron « une stratégie partagée avec l’ensemble des acteurs concernés pour l’entretien, la régénération et la modernisation » de la ligne POLT. Ce travail devant déboucher sur l’élaboration d’un schéma directeur de la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse et sa planification de mise en œuvre.

 

Nous demandions également, comme le propose la SNCF, la mise en place immédiate de rames TGV sur l’ensemble de la radiale POLT. Les rames TEOZ étant obsolètes et l’objectif (légitime à terme) de trains neufs repoussant toute modernisation du matériel entre 7 à 9 ans, ce qui n’est pas acceptable compte tenu de l’état dégradé de cette ligne dans tous ses aspects.

 

Comme le Ministre des Transports, M. Frédéric CUVILLIER l’a écrit à un député, membre de notre association, « dans l’attente des livraisons de ces nouveaux trains, j’ai demandé à la SNCF de me présenter un scénario technique et financier visant à permettre la circulation de quelques rames TGV rénovées ». Nous savons que la SNCF a fait une proposition en ce sens.

 

Près de six mois après l’affirmation du choix d’accorder la priorité aux lignes classiques et en particulier à POLT qui a connu en juillet le terrible accident de Brétigny, nous nous étonnons d’un atermoiement qui ne se justifie plus. Nous nous étonnons également que nos courriers du 5 septembre et du 21 octobre 2013 à Monsieur CUVILLIER n’aient reçu aucune réponse. De plus, les parlementaires, par ailleurs membres de notre association, voient repousser à janvier 2014 le rendez vous qu’ils ont sollicités après du Ministre en juillet dernier.

 

Nous tenons à garder une attitude positive, constructive et responsable afin d’avancer dans la modernisation de cette grande ligne reconnue d’intérêt national. Tel est le choix de notre association. Nous souhaitons que cette attitude prévale pour tous et que le dialogue et la concertation soient les règles communes.

 

Voilà pourquoi nous demandons :

 

-  une réponse à nos courriers

-  que le rendez-vous du Ministre avec les parlementaires ait lieu dans les 15 jours à trois semaines. Ce qui est possible

-  Qu’une délégation de notre association soit reçue au moins par le directeur de cabinet du Ministre

- Que le choix de rames TGV pour POLT soit effectué rapidement avec une mise en œuvre d’ici un à deux ans.

-  Que la mise en accessibilité aux personnes en situation de handicap soit accélérée sur toute la ligne et pour tous les trains.

-  Que, conformément au vœu de la commission Duron, la mise en place d’un comité de pilotage avec TOUS les acteurs concernés, permette de travailler à un schéma directeur de la ligne POLT. Ce schéma directeur portant sur la sécurité, l’entretien, la modernisation des trains et des infrastructures, la qualité des dessertes, les prix du billet, la planification des travaux et leur financement.

 

La persistance à n’apporter aucune réponse à ces questions contraindra notre association à appeler à une action forte de mobilisation des usagers, des élus, des syndicats et des associations afin de sortir de cet attentisme.

 

Le temps ne peut plus être aux tergiversations, le temps est aux décisions pour des mesures immédiates, concrètes dans l’intérêt des usagers et de nos territoires.

L’urgence existait hier, elle s’impose aujourd’hui !

Mis à jour (Jeudi, 28 Novembre 2013 09:22)

 

L'association écrit au Ministre des Transports

211013-Min_transportp1

211013-Min_transport

 

L'association écrit au Premier Ministre

131013-PM_transportp1

131013-PM_transport

 

 

Mis à jour (Mardi, 05 Novembre 2013 12:34)

 
Pétition POLT

module_petition-polt

l'heure de bien voyager